personnes

Peut-on parler d’avènement de l’événement low-cost ?

En ces temps de crise économique les agences évènementielles aussi se serrent la ceinture ! Qu’est ce que le low-cost appliqué au secteur de l’évènementiel ? Est ce la fin des agences évènementielles? Peut-on vraiment se passer de leur service? Notre équipe a mené l’enquête !

Par Go-Evénements   |  Catégories : Blog - Conseils évènementiels - TOP ARTICLES

Evénement low-cost : mythe ou réalité ?

A l’ère où la radinerie est déculpabilisée par une volonté d’achat malin et de comparaison systématique des offres à grand renfort des outils numériques modernes, l’événement passe lui aussi à l’heure du low-cost . Secteur saturé pour les agences middle-class, il faut aujourd’hui s’orienter vers les extrêmes pour réellement réussir à tirer son épingle du jeu – autrement dit investir dans l’événement haute-gamme ou à l’inverse, le low-cost.

restaurant groupe paris

Apparu en 2005 et véritable phénomène de mode qui s’est en fait installé dans la durée depuis, le milieu de l’événementiel doit –comme les compagnies aériennes et les supermarchés – composer avec ces agences d’un nouveau genre qui n’hésite pas à casser les prix quitte à s’attirer les foudres de tous les professionnels du secteur.

Préférant la dénomination d’agences  best-cost ou simple- cost , ces agences jouent sur la segmentation des prestations en  limitant leur offre en premier appel au strict minimum en terme de prestation. Ce produit de base se pare d’options ensuite adoptées ou non par les entreprises qui deviennent ainsi les seuls arbitres du marché.

Quel est le public interessé par le low-cost et quelles sont ses motivations ?

Il n’y a pas de profil type de l’acheteur low-cost dans le sens où toutes les entreprises y voient l’occasion de concentrer leur budget sur d’autres postes de dépense. Les agences événementielles souffrent à l’heure actuelle d’une diabolisation de leur image desservie par les comissions souvent obscures et abusives des géants du secteur. Les agences low-cost ne sont que la résultante de ce phénomène, leur politique étant d’offrir une lisibilité parfaite des tarifs pratiqués à une clientèle en proie au doute.

Au delà de l’événementiel low-cost, peut-on franchir le pas et se passer d’une agence pour son événement ?

Certaines entreprises mettent aujourd’hui un point d’honneur à organiser leur événement par elle-même. Citant la satisfaction personnelle de construire pièce par pièce sa soirée d’entreprise et surtout  de se passer des commissions agence, le rôle des agences est aujourd’hui mise en péril. A l’heure du smart-shopping,  réussir son événement par soi-même est une raison supplémentaire pour l’apprécier d’autant plus. Midas cite ainsi sa satisfaction personnelle à négocier  jusqu’au droit de bouchon de ses événements.

restaurant groupe paris

Se passer d’une agence est-il vraiment économique ?

Phillipe d’Artois (Midas) estime que sans agence, l’économie peut atteindre 20 % sur l’organisation d’un événement à la condition sinéquanone de confier l’organisation en interne de l’événement à des stagiaires. Au delà de la simple question financière c’est surtout la recherche de la transparence qui motive des entreprises souvent mises à mal par des agences peu scrupuleuses dans le passé. Un travail en interne des agences événementielles  pour briser l’opacité de leur prestation pourrait permettre de renverser la tendance.

 

Réalisé au salon Paris Heavent en compagnie de :

Pascal PERRI, Dirigeant de PNC, Conseil en stratégie low-cost

Rodolphe MULLER, Dirigeant de l’agence TVLow Cost

Philippe d’Hartoy, Directeur marketing, des achats et de l’évenementiel chez MIDAS

 

Comments are closed.