personnes

Executive traiteur

Petit nouveau dans le sacro-saint univers des traiteurs haut de gamme de la capitale, Executive traiteur n’en fini plus de bousculer ses codes! Avant-gardiste à la créativité survoltée, sa cuisine pop et sexy est à l’image son génial créateur, Bruno Viala .

Par Go-Evénements   |  Catégories : Blog - Traiteurs

L’avant-gardiste agitateur de goûts

 Au premier abord l’équipe d’Executive traiteur semble tout droit sorti du groupe rédactionnel de GQ. Sa cuisine est à l’image de cette bande de dandies branchés : créative, design et surtout infiniment tendance. Car s’il y a bien un traiteur qu’il faut mettre sur le coup pour une soirée hype ou un lancement de produit, c’est bien celui-là. Sous la baguette de Bruno Viala s’est monté un art culinaire qui surfe sur l’air du temps à mi-chemin entre la cuisine moléculaire, la street-food et les classiques de bistrot remasterisés. Tout n’y est qu’audace et amusement. Comme ce MacCaron au profil de mini-hamburger qui est en réalité un délicat macaron à la clémentine et au chocolat. Ici le bœuf bourguignon est cubique et le chili con carne se sert en maki. La cuisine à papa est revue et corrigée pour devenir sexy et stylisée. On réapprend ses classiques en gardant l’essentiel du goût mais en triturant le look et le graphisme jusqu’à frôler la perfection visuelle. Bling-bling ? Pas si sur. Car derrière ce souci d’esthétisme exacerbé se cache une recherche omniprésente de l’excellence culinaire, de l’association incongrue qui fera vibrer les convives. Ici on appelle cela le « whaou-effect ». La petite révélation chez le consommateur qui fait la signature de la maison.

restaurant groupe paris

Et le moindre qu’on puisse dire c’est qu’il a bien une chose qui leur tient à cœur : s’amuser. Il n’y a qu’à en juger par ces croquis de création accompagnant chaque pièce, tracés à la va-vite sur un bout de feuille comme un gribouillage de styliste. Synthèse manuscrite des formes, des couleurs et des composants, tout est là. Tout est dit. Comme un éclair de génie, chaque création se fait prouesse gustative, surprise au palais tout en ironie.  L’agneau devient chouquette, le petit pois gaufre et la volaille pâte. Et que dire de cette tarte au citron en seringue ? La formule pouss-pouss s’applique aussi à la vitelotte et fleure bon l’enfance et le régressif. Ce régressif d’ailleurs repris dans les ingrédients même des créations avec des carambars et malabars qui n’en finissent plus de se faire macaron ou crème. C’est toute la sensibilité émotive du convive qui est ici happée par un chef qui veut se faire complice de nos souvenirs d’enfance.

 

Maki de chili                                 Macaron Tex-mex                         Caissette chocolat-piment

 

Mais le vrai talent de Bruno Viala c’est sa capacité d’adaptation. On peut même parler de véritable génie pour composer des buffets sur tous les thèmes qui lui sont imposés par ses clients. Jamais de déception, le challenge est toujours relevé avec brio et un sens aiguisé du jeu. Prenons le buffet sur le thème d’Orange Mécanique « vu jusqu’à écœurement » pour aboutir à des pièces pop et dérangeantes. Le talent est tel qu’il ne connait pas les frontières et réussit l’exploit de transposer une ambiance cinématographique à des pièces culinaires. Rien ne semble trop démesuré, trop fou pour Executive traiteur. Un buffet en blanc intégral pour un lancement de dentifrice ? Un diner haut de gamme sur le thème du fast-food ? Impossible dira t’on ailleurs, amusant répond t’on ici.

Et la maison s’enorgueillit même de cette facilité d’innovation déconcertante en mettant ses recettes sur internet. Ou comment mettre la tartiflette à boire à la portée de tous. Too much ? Non. Irrésistible !

 

restaurant groupe paris

 

 

Lego au parfum de chewing-gum .Du croquis….

 

… à la création

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Basé sur l’interview de Jonathan Bensimon (directeur associé d’Exécutive Traiteur)

Réalisée au salon Paris Heavent, le 27 octobre 2011.

Les autres interviews de ce dossier:

Riem Becker
Palais Royal
Té traiteur


 

Comments are closed.